Biographie

Nicole Tamestit

Les débuts

Après des études “classiques” au Conservatoire National Régional de Nice (Prix obtenus en 1973), puis avec Aaron ROSAND, le trajet artistique de Nicole TAMESTIT mêle recherche musicale, recherche corporelle et intérieure, notamment par un long travail avec Dominique HOPPENOT, auteur de l’essai “Le violon intérieur”, et par un apprentissage approfondi sur les processus de groupe avec la psychanalyste Lisbeth von BENEDEK.

L’enseignement…

Passionnée de pédagogie, son parcours personnel lui fera choisir, de 1983 à 1994, un cadre de travail sortant des sentiers battus de l’enseignement musical, l’ Ecole Nationale de Musique du Blanc-Mesnil, dont beaucoup de conceptions novatrices sont aujourd’hui reprises au plan national ; elle y dirigera entre autres, un atelier pédagogique de violon contemporain dans le cadre de la formation professionnelle. Elle continue actuellement sa recherche pédagogique dans le cadre de l’Ecole Nationale de Musique de Chartres.

La musique contemporaine…

La première partie de sa vie artistique sera marquée par un grand engagement dans la musique de notre époque…

– notamment comme membre de 1983 à 1993 de l’ensemble “Kaleidocollage”, sextuor international constitué autour du “Pierrot Lunaire”, et qui, durant plus de 10 ans, a multiplié les créations d’œuvres, en Europe, au Canada et aux U.S.A., avec des créations de compositeurs actuels écrivant pour l’ ensemble…
– également comme membre de l’ Ensemble instrumental du Blanc-Mesnil, où elle se produit comme violon solo lors des importantes journées consacrées à Sylvano BUSSOTTI (1987), Iannis XENAKIS (1987), François-Bernard MÂCHE (1988), ou pour le poème lyrique avec orchestre, “Anahit” de Giacinto SCELSI (1992) et pour la “Sequenza VIII” de Luciano BERIO (1993)
– et également avec l’ensemble “Aleph” pour une création de Gérard TAMESTIT.

Depuis 1991…

C’est sa passion pour l’ oeuvre de Jean Sebastien BACH, et sa recherche de vérité stylistique et sonore, qui la conduisent progressivement vers les instruments anciens, d’abord par sa rencontre avec Antoine GEOFFROY-DECHAUME, puis avec Philippe HERREWEGHE, dans un premier temps comme membre de la “Chapelle Royale”, puis comme membre de l’“Orchestre des Champs Elysées” dès sa création en 1991.

Le Duo avec Pierre Bouyer
La compagnie du Pianoforte

Son duo avec le pianiste Pierre Bouyer, prend naissance en 1983 ; ce sera le début d’un travail consacré au répertoire du XVIIIe siècle, enrichi par d’importantes recherches musicologiques concernant la sonate pour violon et pianoforte dans l’Europe de ce siècle.

Leur premier CD. est consacré à une version inédite des “Sept Dernières Paroles du Christ en Croix” de Franz Joseph Haydn, dans une version pour violon et pianoforte de Pierre Bouyer.

En 1994, le duo s’ouvre sur la création de la Compagnie du Pianoforte, ensemble à géométrie variable dont le répertoire se fonde sur d’autres recherches approfondies concernant le répertoire du pianoforte, notamment dans des aspects très peu connus. Le grand Trio à cordes de Krommer sera au cœur d’un enregistrement de Nicole Tamestit et la Compagnie, réunissant deux œuvres majeures de ce compositeur.

À présent…

Beethoven étant resté essentiel tout au long de ces années de concerts, le duo est tourné à présent vers la réalisation de l’enregistrement d’une part de l’intégrale de ses sonates pour violon et pianoforte, d’autre part d’ oeuvres redécouvertes dans cette Europe de la fin du XVIIIe siècle et du début du XIXème siècle, qui accompagnent la naissance de ces sonates.